Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement
Blog
photo_Assurance voyage voilier : une nécéssité?

Assurance voyage voilier : une nécéssité?

assurance voyage voilier - assurance voyage - assurance bateau stop - assurance voyageur - assurance routard - assurance à l'étranger - soins médicaux à l'étranger

 

Vous trouverez sur VogAvecMoi, club de bourse aux équipiers dédié aux plaisanciers, beaucoup de propositions de voyage en bateau à l’étranger ou de convoyage vers l’étranger

 

Vous vous êtes assuré que le propriétaire du bateau est un skipper très compétent, que le voilier sur lequel vous allez embarquer est en très bon état de navigation et que vous êtes vous même apte à « soulever des montagnes », oups, plutôt « traverser des océans » ! Mais avez vous pensé à votre assurance santé pendant votre voyage à l'étranger?

 

Si à la lecture de cet article, vous décidez de souscrire une assurance voyage Avi international, VogAvecMoi a négocié un partenariat pour ses membres avec cette compagnie, pour ses assurances Routard (voyage de moins de 8 semaines) et Marco Polo (voyage de plus de 8 semaines). Un code promo de 5% sur ces deux contrats est à disposition de nos membres sur simple demande à contact@vogavecmoi.com.

 

I) Quels sont les risques lors d'un voyage en voilier?

 

Outre le risque de chute à la mer et de noyade, des risques spécifiques à un voyage en voilier existent pouvant nécessiter des soins médicaux ou un rapatriement sanitaire :

- Traumatismes liés à une chute ou à un choc à bord du bateau

- Déshydratation provoquée par un mal de mer « sérieux »

- Insolation ou brulures liées au soleil

 

Auxquels il faut ajouter les risques habituels des voyageurs en fonction des pays qu’ils visitent :

- Accident survenant lors d’activité terrestre (Dommages corporels subis suite à un accident de transports en tant que passager, agression)

- Contraction de maladies liées 

o aux piqures de moustiques (fièvre jaune, malaria ou paludisme)

o à l’absorption d’eau ou nourriture contaminée (hépatite A, turista)

o (…)

 

En France, notre sécurité sociale, très protectrice, nous couvre pour les risques d'accidents ou problèmes de santé, mais qu'en est-il à l’étranger?

 

II) La protection sociale des assurés sociaux français lors d'un voyage à l'étranger (Moins de 6 mois).

 

a) La sécurité sociale

 

Si vous êtes assuré par la sécurité sociale française (étudiant, salarié, retraité, ayant droits d’un assuré), vous êtes assuré pendant votre voyage à l’étranger à condition que votre voyage dure moins de 6 mois consécutifs, c’est à dire que vous soyez toujours considéré comme résident français (plus de 6 mois passé sur le territoire/an). Article R115-6 du code de la sécurité sociale (depuis le décret n°2007-354 du 14 mars 2007) .

Si vous êtes travailleur non salarié (TNS) et cotisez au RSI, c'est par ici.

 Vos droits à l'assurance santé à l'étranger

 Dans l’U.E

Hors U.E. 

Organisme de prise en charge

1.Si l’assuré dispose de la Carte Européenne d’Assurance Maladie, par la sécurité sociale du pays d’accueil selon sa propre réglementation

2.Remboursement par la Sécurité Sociale Française dans la double limite du coût effectivement supporté par l’assuré et de ce que prévoit la réglementation française

Sécurité sociale Française si soins urgent.

Nature des soins pris en charge

Seuls les soins imprévus et médicalement nécessaires sont couverts (par exemple consultation d'un médecin ou hospitalisation en urgence suite à un accident ...). Il s'agit des traitements qui évitent à l'assuré de rentrer en France pour se faire soigner et lui permettent de terminer son séjour dans des conditions médicales sûres.

 

Uniquement les urgences médicales.

Paiement direct partiel ou intégral des frais par l’organisme de Sécurité Sociale (Tiers payant)

1. Oui pour le détenteur de la C.E.A.M dans la mesure ou la réglementation du pays où sont réalisés les soins le prévoit (plutôt rare) Cf. traitement médical à l'étranger

2. Non, si perte ou oubli de la CEAM.

Non, remboursement à postériori après avis favorable du « médecin conseil » de la sécurité sociale française (statuant sur l’urgence des soins).

Rapatriement sanitaire

Non, en aucun cas, le rapatriement sanitaire n’est pris en charge par la Sécurité Sociale Française.

Remarques

Faire la demande de la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CAEM) 3 semaines avant le départ (elle est valable un an)

1. Attention : Les territoires d'outre-mer (Nouvelle Calédonie, Polynésie, Wallis et Futuna) sont considérés en la matière comme pays étrangers.

2. Pour obtenir le remboursement de vos frais engagés à l'étranger, il vous sera demander de justifier la durée inférieure à 6 mois de votre voyage (passeport, visas...)

 

b) Les mutuelles

Vérifiez dans votre contrat de mutuelle, la prise en charge des frais de consultations et dépenses médicales à l'étranger.

 

Faut-il souscrire une assurance voyage ?

Plusieurs raisons pour souscrire une telle assurance avant d'embarquer?

 

1. En cas d'accident bénin, vous faire soigner sur place (pour ne pas interrompre votre voyage) et bénéficier de la prise en charge de vos soins, directement par l'assurance (éviter l'avance des frais, qui grévera votre budget vacances)

 

2. En cas d'accident grave, les assurances voyages prévoient un rapatriement sanitaire, ce qui permet de ne pas en supporter le coût (jamais remboursé par la sécurité sociale) et donne l'opportunité d'être soigné en France en bénéficiant du paiement direct des prestations par la sécurité sociale et, le cas échéant par votre mutuelle.

 

Conseil 1 : Veillez à ce que le contrat d'assurance ne se limite pas à une avance des frais médicaux ou des frais de rapatriement (ce qui vous obligerait à rembourser l'assurance par la suite)

 

Conseil 2 : Pour éviter les mauvaises surprises, surtout en cas de "petit budget", veillez à ce que le contrat d'assurance ne prévoit pas de franchise ou de plafonds de prise en charge des frais médicaux lourds.

En effet, les frais médicaux sont souvents plus chers à l'étranger, qu'en France. 

 

Conseil 3 : de nombreuses cartes bancaires, proposent une assurance voyage, mais celle-ci ne fonctionnera pas si vous n'avez pas réglé votre voyage avec celle-ci (ce qui est le cas, lors d'un embarquement via une bourse aux équipiers) ou si votre accident survient dans un autre pays que le pays de destination de vos billets d'avion, par exemple.

 

III) La protection sociale des assurés sociaux français lors d'un voyage à l'étranger de plus de 6 mois

Attention : vous n'êtes plus couvert par la Sécurité Sociale Française.

Quatre solutions s'offrent à vous :

1. Cotiser volontairement à la CFE (Caisse des Français de l'Etranger)

C'est l'équivalent de la sécurité sociale lorsque vous vivez à l'étranger.

2. Souscrire une assurance santé auprès d'une société d'assurance privée

3. Supportez vous-même 100% des dépenses de vos soins médicaux

4. Ne pas partir plus de 6 mois à l'étranger.

------------------

Lire aussi :

1. Etre équipier bénévole pour le convoyage d'un voilier

2. Bateau stop : avez vous essayé la bourse aux équipiers vogavecmoi

3. Qui sont les voyageurs en voilier recherchant des équipiers?

4. Voyage en voilier : quand navigation rime avec voyage

5. Zizanies à bord : la bible de la co-navigation

 

 

 

 

 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui