Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement
Blog
photo_Etre équipier lors d'une transatlantique retour, le bon plan!

Etre équipier lors d'une transatlantique retour, le bon plan!

29/12/2017 08:14:13dans Conseils pour la co-navigation

Transatlantique retour - transat retour - équipier - bourse aux équipiers voile - Açores - Bermudes - météo - parcours - bon plan

 

Chaque année la bourse aux équipiers de VogAvecMoi permet à des centaines d'équipiers de réaliser une traversée transatlantique sur le voilier d'un propriétaire ou avec un skipper pro. Il s'agit d’une magnifique aventure!

 
"Seul nuage à l'horizon", il y a un déséquilibre entre le nombre d’équipiers candidats à l’aventure et le nombre de voiliers réalisant une transatlantique aller. Bref, c'est difficile de trouver une place à bord.

En revanche, dès lors qu'il s'agit de transat retour, il est beaucoup plus facile de trouver un embarquement.
 

Pourquoi est-il plus facile de trouver une transatlantique retour qu'une transatlantique aller?

Il est beaucoup plus facile de trouver une transat retour car les candidats équipiers sont beaucoup moins nombreux que pour une transat aller. Pourquoi?

 

C'est une question de réputation! 

 

En effet, la transat aller bénéficie d’un régime météo favorable bien connu : les alizés. Une bonne brise poussant les bateaux d’est en ouest menant les bateaux vers un climat toujours plus favorable : Il est très agrèable de se projeter pour quitter l'hiver européen pour arriver au soleil de la Caraïbe!

 

Inversement la transatlantique retour a mauvaise réputation!

 

Tout d'abord, la transatlantique retour souffre d'un frein psychologique chez les équipiers puisqu’il s’agit de quitter les eaux brulantes des Caraïbes pour retrouver l’hiver ou le printemps européen.

De plus, comme le précise Jean-Marc CALMET, fondateur d'OpenSail (Jean-Marc est un habitué des transats retour sur POGO) :

 

"La plupart des gens pensent qu’une transat retour se fait au près, vu que l’aller se fait au portant. Ce n’est pas tout à fait ça, sans quoi Christophe Colomb aurait eu du mal à rentrer au pays! Le flux sur l’atlantique tourne globalement dans le sens horaire autour de l’anticyclone des Açores, ce qui permet d’avoir du portant dans les 2 sens, du moment qu’on fait le voyage à la bonne latitude. C’est pour cela que les transats Europe/Antilles passent plutôt par les Canaries ou le Cap Vert et le retour par les Açores."

 

Si vous souhaitez être certain d'inscrire une transat à votre palmarès d'équipiers, publiez votre annonce dans la catégorie "Transatlantique retour" en cliquant ici (après connexion au site).


A quel moment peut-on embarquer pour une transatlantique retour?

Selon le blog de référence des voyageurs en voilier Banik.org, la période idéale est mai et juin. Il est toutefois possible de partir plus tôt ou plus tard :

 

"Mai et juin sont de toutes les façons les mois généralement conseillés pour entreprendre cette route en sachant bien que les risques de se faire brasser existent tout de même.
Plus tôt en saison, on n'est pas encore vraiment sorti des grosses dépressions d'hiver sur l'Atlantique Nord. Il faut les éviter si on n'est pas aguerris.
Plus tard en saison, il y a le risque de se faire rattraper par les effets d'un cyclone qui peut remonter très haut et revenir sur l'océan vers le NE en suivant le Gulf stream qui est un courant marin chaud."

 

Quel est le parcours d'une transat retour? A quel endroit embarquer?


La route classique est la suivante : Saint Martin (Nord des Antilles ou Bahamas ou Floride), iles des Bermudes, Archipel des Açores (Portugal) et Europe.

 

Il faut donc prévoir dans votre budget votre billet (aller simple) pour les Antilles. Pour un départ de Floride, attention les formalités préalables à une arrivée aux USA sont longues et coûteuses.

 

De nombreux skippers organisent des changements d'équipage aux Açores, pour ceux qui n'ont pas le temps nécessaire pour effectuer la totalité du trajet. N'hésitez pas à cumuler votre demi-transat avec une période de visite à terre de l'archipel des Açores.

 

Quelle durée pour une transatlantique retour en voilier?

Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulant les temps de traversées moyens pour la partie Antilles-> Açores et Açores->La Rochelle.

N'oubliez pas de compter l'escale dans l'Archipel des Açores qui peut être plus ou moins longue en fonction du propriétaire du bateau. S'il s'agit d'un convoyage réalisé par un skipper professionnel, l'escale sera sûrement moins longue qu'un propriétaire qui découvre les Açores pour la première fois et qui aura envie d'y faire un peu de tourisme.

 

Trajet/Durée Voilier rapide (type Pogo) Voilier classique
Antilles/Açores 15 jours 21 jours
Açores/La Rochelle 7 jours 10 jours

 

Quelles sont les conditions météorologiques de la transatlantique retour?

Toujours selon Jean-Marc CALMET d'OpenSail :

 

"Une transat Antilles/Europe commence en général par quelques jours de près bon plein dans les alizés, puis une zone de transition avec des vents variables à la hauteur des Bermudes. La suite se fait au Sud des dépressions pour profiter du flux d’Ouest.
La qualité du routage est importante pour trouver le bon positionnement entre dépression et Anticyclone. L’étape Antilles/Açores est au final souvent plus courte et plus directe que la partie Canaries/Antilles et avec des vitesses moyennes très satisfaisantes."

 

En cas de mauvais routage, Jean Baptiste du blog Banik prévient :

 

"Attention, quel que soit le mois choisi, on peut se faire prendre dans l'anticyclone des Açores à l'approche de cet archipel. On peut y rester encalminé durant plus d'une semaine. Le seul recours est alors le moteur."

 

C'est la raison pour laquelle Open Sail recommande :

 

 "[...] un départ en Mars/Avril, car en partant plus tard, l’anticyclone devient plus difficile à contourner. La route se rallonge parfois de manière importante et la vitesse n’est plus au rendez-vous."

 


Enfin, pour les équipiers frileux, les départs tardifs (juin, début juillet) peuvent être conseillés, toujours selon "Banik.org":

 

"Si on rencontre une dépression classique dans la partie Nord de la route, ca devrait être beaucoup plus facile à encaisser puisque c'est l'été et qu'elles sont alors sensées être moins fortes. La meilleure température de l'air qu'au mois de mai est également un avantage non négligeable pour rendre la traversée plus confortable".


Si je dois choisir, quelle transatlantique préférer, l'aller ou le retour?

Tous ceux qui ont fait les deux (transat aller et transat retour) s’accordent à dire que la transat retour est la plus intéressante tant au niveau de la navigation (plus de manœuvres), qu’au niveau de l’importance du routage météo (il faut veiller à rester en bordure de dépression et de ne pas tomber dedans et donc "plus stimulante intellectuellement" dixit Valdo de Challenge Ocean), qu’au niveau de la faune présente sur le trajet dans le Nord de l’Atlantique (baleines, dauphins...). Tout ça, c'est sans compter l’escale sur l’archipel des Açores (Le Peter's bar d'Horta et la fameuse digue peinte par les marins de passage du port de Faial, photo principale ci-dessus), considérée par beaucoup de marins comme une des plus belles escales lors d’un tour de l’Atlantique! 

 

Voici l'avis d'Open Sail qui transate chaque année ses Pogos dans les deux sens :

 

"La transat Europe/Antilles, qui sur le papier devrait être une promenade de santé n’est pas plus facile.
Les Alizés peuvent être perturbés par une dépression un peu basse, au point de disparaitre pour plusieurs jours.
Le vent fort, les grains et les orages sont aussi au programme.
Pour résumer, il n’y a pas vraiment un sens plus facile que l’autre, mais les règles du jeu sont différentes."

 

Recommandations dans le choix du bateau

Votre sécurité doit être la priorité. Ne vous précipitez pas et ne montez pas sur n'importe quel bateau! Préférez les capitaines sérieux qui ont préparé leurs bateaux spécialement pour ce trajet et ont des moyens modernes de communication pour recevoir des prévisions météos ou les conseils d'un routeur météo professionnel. Le rallye transatlantique retour "Atlantic Back Cruising" offre ce type de prestation à ses participants.

 

"Ça reste un parcours hauturier qui nécessite un bateau bien préparé. Mais les moyens de communication modernes et la qualité des prévisions Météo facilitent beaucoup les choses.
J-M d'OpenSail"


Maintenant que vous connaissez la réalité d'une transatlantique retour, il ne vous reste plus qu'à postuler!

 

Voir les offres d'embarquement pour une transatlantique retour

 

Voir les candidats pour une transat retour

 

---------
Source : 
L'article de l'excellent blog Banik.org : La météo des zones traversées pendant notre voyage... La traversée de l'Atlantique, sur la route du retour (Lien externe)

---------

Articles connexes : 
 

1ère édition d'un nouveau rallye transatlantique : L'Atlantic Back Cruising 2018

 

Traversée de l'atlantique en voilier : prenez le large avec un professionnel
 

Bien choisir ses équipiers pour réussir sa transatlantique en voilier
 

Bateau stop : essayez la bourse aux équipiers VogAvecMoi (de nombreux conseils pour bateaux stoppeurs qui souhaitent traverser l'atlantique)
 

Etre équipier pour le convoyage d'un voilier

 

 

Jean-Marc CALMET, fondateur d'OpenSail : La plupart des gens pensent qu’une transat retour se fait au près, vu que l’aller se fait au portant. Ce n’est pas tout à fait ça, sans quoi Christophe Colomb aurait eu du mal à rentrer au pays!

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui