Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement
Blog
photo_Vers un retour à la liberté de naviguer le 11 mai 2020?

Vers un retour à la liberté de naviguer le 11 mai 2020?

Suite à l'annonce du plan national de déconfinement fait par le premier ministre le 27 avril 2020, nous apprenons qu'il est restauré à compter du 11 mai, la possibilité de "pratiquer des activités sportives individuelles en plein air".
 
La navigation de plaisance, est-elle une activité sportive? individuelle? de plein air? La réponse : ça dépend!
 
• Activité sportive? parfois oui, parfois non.
• Individuelle? Oui si l'on part seul sur son voilier, mais cela ne devrait pas, en toute logique vous interdire de pratiquer avec les membres de votre famille avec qui vous viviez déjà en confinement
• De plein air? Oui pendant la journée, non pendant la nuit...
 
Après le 11 mai, il sera également aussi possible de se rassembler jusqu'à 10 personnes et il sera autorisé de se déplacer dans un rayon de 100km de son domicile.
 
Bien sûr, toutes ces permissions ne dispensent pas ceux qui en bénéficient de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale nécessaire. 
 
De toute façon, il est clair que le plan national dévoilé par le premier ministre n'allait pas inclure spécifiquement la navigation de plaisance. Il a bien été indiqué que c'est au rôle des préfets et des maires de prévoir des adaptations locales, surtout dans les départements faiblement touchés par l'épidémie.
 

Peut-on espérer naviguer après le 11 mai? Oui

 
Si l'on en croit l'interview publiée dans Voiles et Voiliers de Xavier NICOLAS, chef de la mission de la navigation de plaisance et des loisirs nautiques au sein du ministère de l’écologie, du développement durable et de l'énergie, concomitamment à l'annonce du plan d'Edouard Philippe, il ne fait pas de doute que la navigation de plaisance devrait être libérée le 11 mai 2020. 
 
Nous observons la même analyse, sur le site de l'association légisplaisance  qui ne voit pas de contre-indications à la liberté de naviguer tant que les précautions sanitaires (gestes barrières et distanciation sociale) sont prises par tous les intervenants de la filière (port de plaisance, usagers, professionnels…).
 
Par ailleurs, deux institutions ont reçu le mandat des autorités de plancher sur le retour de la liberté de naviguer.  A en croire leurs déclarations respectives, ces deux institutions ont pour objectif de libérer la plaisance le 11 mai 2020.
 
Concernant la Fédération Française des Ports de Plaisance, cliquez ici.
 
Concernant La confédération du Nautisme et de la Plaisance, cliquez-ici
 

Qui devrait pouvoir naviguer après le 11 mai?

Cela laisse entrevoir la possibilité de naviguer pour tous ceux n'habitant pas trop loin de leurs bateaux (moins de 100 km) pour des sorties journées et peut-être même des croisières côtières. C'est déjà une bonne nouvelle!
 

Qui devra attendre le 2 juin pour espérer naviguer?

Pour tous ceux, habitant à plus de 100km de leur port d'attache, il faudra attendre la prochaine phase de déconfinement qui commencera le 2 juin, et qui sera dévoilée environ 15 jours avant.
 

Qu’en est-il de la co-navigation et des croisières partagées organisées par VogAvecMoi? 

Pour la suite de la saison, chez VogAvecMoi, autant pour la co-navigation que pour la croisière partagée nous demeurons optimistes pour 2020 notamment pour deux raisons : 
 
1°) Beaucoup de médecins continuent de penser que la baisse naturelle de l’épidémie devrait continuer de s'opérer en mai et juin (toutes les épidémies s’en vont comme elles sont parties, il n’y a pas de raison, que celle-ci soit différente des autres)
 
2°) Les laboratoires d'analyses médicales devrait être autorisés progressivement, dès lors que l'épidémie va décroître de manière significative, à effectuer des tests COVID19 à tous ceux qui en font la demande. 
Une bonne solution pour les équipages qui souhaiteraient se rassurer, serait de faire un test COVID19 individuel quelques jours avant de partir en croisière. Ce test devrait coûter environ 25€. Après tout, ce n’est pas plus contraignant que de requérir un certificat médical pour obtenir une licence de la Fédération Française de Voile pour faire une régate.
 
On croise les doigts pour retrouver vite la liberté de naviguer et de la partager!
 
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui