Login :
Stay logged in
Forgotten password?
Want to see the profiles, save your favorite ads and even post an ad (crew or boat wanted)? Register freely in few seconds to get the status of "club observer".
Already registered, login hereFree register
Blog
photo_Co-navigation : ubérisation de la plaisance?

Co-navigation : ubérisation de la plaisance?

Grâce à l'éclosion de l'économie collaborative, de plus en plus de plaisanciers envisagent de réduire leurs frais ou de gagner de l’argent avec leur bateau. De nombreux professionnels proposaient depuis longtemps des solutions permettant aux propriétaires de bateaux d'amortir les coûts de possession d'un navire (ex : location avec skipper pro dit "charter" ou gestion-location). Toutefois, les nouvelles pratiques issues de l'économie de partage, parmi lesquelles, la co-navigation, développent le souhait des plaisanciers de monétiser un loisir qu'ils jugent onéreux.

 

A la manière du conducteur d'une voiture qui utilise le célèbre et médiatique service Uber Pop, pour s’improviser chauffeur de taxi sur son temps libre, la plaisance risque t-elle cette dérive? L'ubérisation de la plaisance aura t-elle lieu?

 

Grâce à une définition claire de la co-navigation et un contrôle de l'activité de ses membres, VogAvecMoi décourage les propriétaires qui veulent s’enrichir avec leur bateau. Selon Antoine Penot, le fondateur de VogAvecMoi, « Grâce à la co-navigation, les propriétaires diminuent les frais d’entretien de leur bateau, utilisent leur bateau plus souvent mais surtout passent du bon temps avec des équipiers sympas. Nous encadrons la pratique strictement en limitant les participations financières demandées par nos membres, et nous excluons régulièrement des propriétaires qui ne jouent pas le jeu".

 

Hélas cette éthique n'est pas partagée par tous nos concurrents et met la co-navigation dans le viseur des skippers professionnels et des autorités chargées de faire respecter la réglementation existante. »

1. La co-navigation : un modèle collaboratif très favorable pour la plaisance

 

Grâce à Internet et un ordinateur, VogAvecMoi permet chaque année à des milliers de personnes de prendre la mer sans être obligé d'acheter un bateau, de le louer, ou de s'inscrire dans un stage en école de voile. La co-navigation VogAvecMoi est désormais une alternative fiable à ces 3 moyens traditionnels de faire du bateau. VogAvecMoi abaisse les contraintes liées à la pratique de la navigation, notamment :

 

  • - en diminuant le cout d'accès à la plaisance pour le rendre accessible à tous et permettre à des personnes sans bateau de faire du voilier pour 25€/jour en moyenne.

 

  • - en diminuant les contraintes liées à l'apprentissage de la navigation. A bord, l'équipier débutant peut trouver sa place auprès d'un équipage aguerri sans mettre les autres en dangers, ni lui même...

 

  • - en permettant à tous les plaisanciers occasionnels (équipiers occasionnels, anciens propriétaires de bateaux)... de gouter à la joie d'être sur un bateau sans pour autant être à l'école de voile.

 

  • - en permettant à des propriétaires de naviguer moins cher, de conserver leur bateau et de vivre leur passion grâce aux partages de frais de leurs équipiers.

 

2. Bien définir la co-navigation pour éviter la concurrence envers les skippers professionnels

 

La co-navigation est l'utilisation en commun du bateau de plaisance, par son propriétaire en tant que chef de bord non professionnel et un ou plusieurs équipiers majeurs (ou mineur accompagné) pour une navigation de loisir partagée.

 

Loin de l'image véhiculée par le service Uber Pop, visant à offrir un service de VTC sans contrainte sociale, VogAvecMoi veille attentivement et fait de la pédagogie auprès de ses nouveaux membres pour qu'ils respectent 4 principes fondamentaux :

 

  • - Bénévolat : la co-navigation doit être une activité indiscutablement bénévole. Le partage des frais demandés par le propriétaire doit être raisonnable et justifié. Les sommes échangées ne doivent pas pouvoir être assimilées à une rémunération de son rôle de skipper

 

  • - Esprit collaboratif : la co-navigation est un partage entre un propriétaire et un équipier. Parmi les obligations des équipiers, les équipiers doivent participer aux manoeuvres et à la vie à bord.

 

  • - Affinité : la co-navigation doit être une activité de loisir. Les équipiers et les propriétaires doivent constituer des équipages par affinités et non, des équipages "pour remplir le bateau" et le portefeuille de son propriétaire. L'activité de "charter" est réservée aux skippers professionnels dont les bateaux doivent respecter certaines normes spécifiques.

 

  • - Partage de frais raisonnables et justifiés : les propriétaires de bateaux peuvent partager certains frais mais la co-navigation ne doit pas s'afficher comme une prestation commerciale comparable à celle des skippers professionnels ou les professionnels du transport de passagers.

 

3. La co-navigation représente-elle un danger pour l'ensemble des acteurs traditionnels du nautisme?

 

Nous sommes convaincus qu'aider les propriétaires de bateaux à naviguer plus souvent ne peut que bénéficier à tous nos collègues de l'industrie nautique.

 

En premier lieu, cela constitue une nouvelle porte d'entrée pour découvrir le nautisme, une discipline que beaucoup jugent encore financièrement inaccessible.

 

D'autre part, cette pratique contribue à faire naviguer les bateaux et naviguer leur propriétaire. Qui n'a jamais fait le constat, que la majorité des bateaux servent très peu?

 

Enfin, en faisant naviguer tous ceux qui avaient arrêté la navigation de plaisance car ils ne se retrouvaient dans les solutions proposées : location, achat, école...

 

Quel métier du nautisme pourrait se plaindre de voir les plaisanciers naviguer plus souvent?

 

4. Méfiez-vous de la fausse co-navigation

 

Des "start up" utilisent le terme co-navigation (VogAvecMoi a été le premier à utiliser ce terme en 2011) pour désigner des activités de « charter déguisé » et ternissent l’image de la co-navigation.

 

  • C'est le cas de certaines plateformes de location entre particuliers qui ont du mal à convaincre les propriétaires de bateaux de louer leur bateau, sans être à bord. Ces sites proposent à des propriétaires de bateau de louer leur bateau tout en étant skipper de celui-ci. Cette activité n'a rien à voir avec la co-navigation VogAvecMoi. Ceci est à notre sens un exercice illégal de la profession de skipper (c'est à dire sans qualifications légales ou réglementaires conformes), ce qui est sanctionné pénalement par 3.750€ d'amende et 6 mois d'emprisonement. De plus, le skipper sans diplôme ne sera pas couvert par son assurance bateau en cas d’atteinte aux personnes qu’il transporte.

 

  • C'est également le cas des plateformes concurrentes dites de "co-navigation" ou de “co-baturage", qui souhaitent transformer les plaisanciers en "skipper" au service de personnes ayant "réservé" sur internet une place à bord ou le bateau complet. Les prix sont librement fixés par le propriétaire sur la base des tarifs pratiqués par les loueurs de bateaux ou skippers professionnels, favorisant une dérive vers le charter déguisé.

Conclusion

Pour conclure, nous souhaitons faire cesser l’amalgame entre la co-navigation VogAvecMoi et toutes les initiatives visant à contourner les réglementations existantes en utilisant le terme co-navigation. Même si les concepts et les termes génériques ne se protègent juridiquement pas, VogAvecMoi revendique la paternité et la destinée de la co-navigation.

 

Ces sites ternissent l’image de la co-navigation et nous invitons nos membres à ne pas les fréquenter afin de se protéger et de protéger notre pratique. En tenant un discours démagogique de rentabilisation des bateaux aux propriétaires, ces sites font peser un risque d’interdiction de la co-navigation par les autorités, comme l’a été en 2015 le co-avionnage par la DGAC!

 

VogAvecMoi soutient la « vrai » co-navigation, et prendra part, s'il le faut, à l'élaboration d'une réglementation concernant la co-navigation basée sur le bénévolat, l’esprit collaboratif, les affinités et un partage de frais raisonnables et justifiés.

______

Articles connexes :

Le coup de Gueule de l'inventeur de la co-navigation (Actu Nautique)

Devenez équipier sur un voilier

Apprendre la voile : école de voile ou co-navigation?

Croisière co-navigation ou croisière avec skipper pro : le match n'aura pas lieu

La co-navigation, combien ça coute?

Contribution aux frais dans la co-navigation VogAvecMoi

Nouveau service du club : VogAvecMoi-assurance, l'assurance des co-navigateurs

Co-navigation faut il une assurance particulière?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NoYes