Login :
Stay logged in
Forgotten password?
Want to see the profiles, save your favorite ads and even post an ad (crew or boat wanted)? Register freely in few seconds to get the status of "club observer".
Already registered, login hereFree register
Blog
photo_Vendée Globe : histoire et origine

Vendée Globe : histoire et origine

10.10.2020 08:49:45dans Professionnal offshore racing

L'origine - L'historique - des 6 éditions du Vendée Globe de 1989 à 2008. L'histoire du Vendée globe

 

Vogavecmoi, club de bourse aux équipiers dédié aux plaisanciers (10.000 membres), profite de l'approche du Vendée Globe 2012 pour se rémémorer l'histoire et l'origine du Vendée Globe.

 

 

 

Origine Vendee Globe

L'origne : Le Golden Globe Challenge

Le Vendée Globe est l'héritier du Golden Globe Challenge qui fut la première course autour du monde en solitaire et sans escale organisée en 1968 par le "The Sunday Times".

Des neuf concurrents engagés, seul le Britannique Robin Knox-Johnston sur un voilier de 10 mètres (Suhaili), franchira la ligne d'arrivée après 313 jours de mer et 30.123 milles parcourus. C'est pendant le Golden Globe Challenge que le fameux navigateur français Bernard Moitessier préfera céder la victoire, abandonner la compétition et faire route vers Tahiti! 

Ce défi ne fut jamais reconduit par ses organisateurs mais le concept d'une course autour du monde en solitaire et sans escale retrouva grâce en France 20 ans plus tard, sous le nom de Vendée Globe organisé par le navigateur Philippe Jeantot.

 

1ère édition 1989-90 : Les pionniers

Vendée Globe Titouan Lamazou

13 concurrents au départ, 7 à l'arrivée. Titouan Lamazou (Écureuil d'Aquitaine II) fût vainqueur de cette première édition en 109 jours.

Il fut suivi de Loïck Peyron  (Lada Poch) Jean-Luc Van den Heede (36.15 MET), Philippe Jeantot (Crédit Agricole IV), Pierre Follenfant (TBS-Charente Maritime), Alain Gautier (Generali Concorde), Jean-François Coste (Cacharel). 6 abandons et 54 jours entre le vainqueur Titouan Lamazou et le dernier de la course Jean-François Coste.

A noter le sauvetage par Loïck Peyron de Philippe Poupon (Fleury Michon X), dont le bateau a chaviré dans les quarantièmes.

 

Vendée Globe Alain Gautier

2ème édition 1992-93 : Une aventure qui tourne mal

Tout d'abord, l'américain, Mike Plant en convoyage pour le départ du Vendée Globe aux Sables d'Olonne est retrouvé mort noyé le jour du départ.

Au départ de ce Vendée Globe, le golfe de Gascogne est monstrueux, Loic Peyron dont le voilier est victime de voies d'eau abandonne, Yves Parlier, démate, mais pourra repartir après réparation aux Sables d'Olonne 10 jours après, l'anglais Nigel Burgess est retrouvé mort noyé 4 jours après le départ…

Alain Gautier (Bagages superiors) ménera la course et en sera le vainqueur sur son bateau " en composite signé par les architectes Finot et Conq. Jusqu'à présent les bateaux du Vendée Globe étaient en aluminium, plus lourd, mais jugé plus résistant pour un tour du monde!

Bertrand de Broc (Groupe LG), se sectionne la langue, et il recoudra lui même sa blessure à l'aide d'un miroir et des conseils téléphoniques du médectin de la course!

Alain Gautier gagnera la course en 110 jours, suivi de Jean-Luc Van Den Heede (Groupe Sofap-Helvim, Philippe Poupon (Fleury-Michon X), Yves Parlier (Cacolac d'Aquitaine), Nandor Fa (K&H Banque Matav) José de Ugarte (Euskadi Europ 93 BBK), Jean-Yves Hasselin (PRB/Solo Nantes). Les 7 autres skippers ne franchiront pas la ligne d'arrivée.

Le record de Titouan Lamazou (109 jours) n'est pas battu, ce qui montre que le Vendée Globe est avant tout une aventure plus qu'une compétition sportive!

 

Vendée Globe Christophe Auguin Géodis

3ème édition : 1996-97 :  Une course à "hauts risques" 

16 concurrents au départ, seulement 6 à l'arrivée. Malgré les recherches de 4 des concurrents sur zone, cette édition est encore marqué par la mort du navigateur Quebecois Gerry Roufs qui disparait dans le grand sud. Son bateau sera retrouvé plusieurs mois après sur les côtes du Chili.

Isabelle Autissier et Catherine Chabaud sont les deux premières concurrentes du Vendée GlobeIsabelle Autissier malgrè un très bon départ est contrainte d'abandonné dans l'océan indien pour une avarie de safran. Catherine Chabaud sera la première concurrente a bouclé un Vendée Globe

Christophe Auguin (Geodis) termine la course en tête en 105 jours, suivi de Marc Thiercelin (Crédit Immobilier de France), Hervé Laurent (Groupe LG-Traitmat), Eric Dumont (Café Legal-Le Goût, Pete Goss (Aqua Quorum) et Catherine Chabaud (Whirlpool-Europe 2).

Yves Parlier, à bord d'Aquitaine Innovations, premier 60 pieds tout en carbone avec un mât-aile pivotant (dont sont encore inspiré les bateaux d'aujourd'hui) abandonne après avoir percuté un growler (mini iceberg) dans le grand sud.

 

Vendee Globle 2000 2001 Michel Desjoyeaux bateau PRB

4ème édition 2000-01 : Moins d'aventure, plus de compétition

24 concurrents sont au départ du Vendée Globe : l'aventure laisse place à la régate! Suite à la mort de skippers dans les éditions précédentes, les bateaux du Vendée Globe ont évolué vers plus de sécurité notamment grâce à la classe IMOCA, de laquelle sont issus les OPEN60.

Malgré les conditions climatiques plus clémentes que lors des précédentes éditions (9 concurrents tout de même ne termineront pas classés), Michel DesjoyeauxEllen Mac ArthurRoland Jourdain se livreront à une régate planétaire qui se terminera sur le podium.

Michel Desjoyeaux signe sa première victoire en 93 jours et établi le nouveau record de l'épreuve, 

Ellen Mac Arthur est 2ème en 94 jours 

Roland Jourdain est en 3ème position en 96 jours. 

Ils seront suivis de Marc Thiercelin (Active Wear), Dominique Wavre (Union bancaire Privée), Thomas Coville (Sodebo), Mike Golding (Team Group 4), Bernard Gallay (Voilà.fr), Josh Hall (Gartmore), Joé Seeten (Nord-pas-de-Calais/chocolats du Monde), Patrice Carpentier (VM Matériaux), Simone Bianchetti (Aquarelle.com), Yves Parlier (Aquitaine Innovations), Didier Munduteguy (DDP/60è Sud), Pasquale de Gregorio (Wind Telecommunicazioni).

Yves Parlier termine "classé" malgré un dématage. Il marquera les esprits en fabriquant un gréement de fortune avec "sa bite et son couteau" et venu à court de vivre, terminant son parcours en ingurgitant des algues!

 

5ème édition 2004-05 : "La Vendée" devient une régate planétaire!

Vendee Globle 2004 2005 Vincent Riou bateau PRB

20 concurrents dont deux femmes (Karen Leibovici et Anne Liardet) s'élancent au départ du Vendée Globe 2004. Cette fois les cieux et les eaux sont cléments dans le golfe de Gascogne, c'est la pétole du "pot au noir" qui va scinder le peloton en deux groupes. Roland JourdainVincent RiouJean Le Cam et Sébastien Josse sont dans le groupe de tête. La course s'accélère pour les poursuivants des leaders, à l'approche des quarantièmes et pousse les outsiders à la "casse", Alex Thompson et Roland Jourdain abandonnent. Sébastien Josse est rattrapé par Mike Golding après avoir percuté un growler (glaçon géant) et cassé son bout dehors.

Au final, Vincent Riou (PRB) s'impose et établi un nouveau record en 87 jours, améliorant de 6 jours le temps de référence. Jean LeCam (Bonduelle) franchit la ligne d'arrivée, le même jour, seulement 7 heures après Vincent Riou, après 3 mois de course. Mike Golding (Ecover 2) prend la troisième place sur le podium, le lendemain.

Ils seront suivis de Dominique Wavre (Temenos), Sébastien Josse (VMI), Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), Conrad Humphreys (Hellomoto), Joé Seeten (Arcelor-Dunkerque), Bruce Schwab (USA, Ocean Planet), Benoît Parnaudeau (Max Havelaar-Best Western), Anne Liardet (Roxy), Raphaël Dinelli (Akena Vérandas), Karen Leibovici (Benefic).

 

Vendee Globle 2008 2009 Michel Desjoyeaux bateau Foncia

6ème édition 2008-09 : L'Everest des mers

30 skippers au départ dont de deux concurrentes (Samantha Davies, et Dee Cafari) et seulement 11 bateaux à l'arrivée.

Le golfe de Gascogne gronde et les concurrents baissent la tête! Alex ThomsonKito de Pavant et Yannick Bestaven abandonnent la première nuit passée en mer. 5 autres concurrents rebroussent chemin pour réparer aux Sables d'Olonne, seul port d'escale autorisé! Michel Desjoyeaux fait partie de cela. Il reprendra la course avec 41 heures, soit presque deux jours de retard et prendra la tête de la course quelques jours après pour ne plus la quitter! L'océan pacifique qui mérite mal son nom, procédera à l'élimination des concurrents qui avaient réchappé à l'Océan Indien :

Yann Eliès se casse le fémur dans le pacifique sud et Marc Guillemot l'assiste moralement le temps que les secours australiens arrivent 

Jean Le Cam chavire et est sauvé par Vincent Riou au large du Cap Horn! Le lendemain, Vincent Riou qui a endommagé son bateau lors du sauvetage de Jean Le Cam, démate à son tour : compères d'infortune! Après avoir débarqué Jean Le Cam à Ushuaïa sur le bateau d'Isabelle Autissier. Le jury autorisera Vincent Riou à continuer la course sous grément de fortune. Vincent Riou, pour sa bravoure se verra confier la troisième place Exaqueo en réparation.

A la tête de la course, le combat continue entre Michel Desjoyeaux et ses concurrents, Roland Jourdain perd sa quille et sa deuxième place contre une baleine! 

Michel Desjoyeaux (Foncia) franchi la ligne d'arrivée en premier en 84j battant le record de Vincent Riou de plus de 3 jours suivi de Armel Le Cléac'h (Brit Air), et Marc Guillemot (Safran). 

Ils seront suivis Samantha Davies (Roxy), Brian Thompson (Bahrain Team Pindar), Dee Caffari (Aviva), Arnaud Boissières (Akena Vérandas), Steve White (Toe in the Water), Rich Wilson (Great American III), Raphael Dinelli (Fondation Océan Vital), Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch).

 

7ème édition : La Vendée Globe 2012

Le Vendée Globe 2012 pour les nuls.

Assister au départ du Vendée Globe 2012.

----

Site officiel

Voir l'histoire du Vendée Globe en vidéo (10mn environ)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NoYes