Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement

Forum

équipier(es) débutants, savoir se débrouiller en navigation simplement.

La navigation a voile est une épreuve pour le débutant.
Il arrive en milieu"hostile",sur un truc voilier qui bouge, manque de repère, d'équilibre, avec des personnes qui ne comprennent pas toujours que je ne sais pas se que veux dire "BORDE,CHOQUE,ça faseille!!!,écoute tribord en vrac!!
Pas d'affolement, juste de la méthode, et de la procédure en 10 interventions.
1 chacun à son poste,sur un voilier, vous avez le skipper( seul maitre à bord), il détermine les postes à tenir de chacun.
le skipper c'est" le chef d'orchestre"bon skipper, bonne croisière, mauvais skipper DANGER.
mais comment évaluer la performance quand on y connait rien?
La méthode: si on ne vous parle pas de règles de sécurités à bord, vous pouvez avoir un doute, si vous posez votre sac et vous voila parti en mer, plus qu'un doute!!!!
bon admettons que vous avez un bon skipper, la majorité des voyagesavecmoi, la suite des poste à déterminer, à venir.....

Posté le 05/11/2014 11:22:203899

sur un voilier en plus du skipper, les postes sont les suivant:
N°1
N°2
piano
embraque 1 et 2, régleurs voiles d'avant
régleur de grand voile
tac tic, le skipper
barreur, ou le skipper

Posté le 13/11/2014 19:55:30

vous vous demandez mais c'est quoi ce truc?
oui, vous allez comprendre pourquoi,un équipage sur un même voilier, doit se coordonner et s'entendre pour ne pas se retrouver dans UNE GALÈRE.
N°1,2 équipiers d'avant, préparent et donne le top, pour établir les voiles, avec les cordes que le skipper appel DRISSES, drisses de GV, drisse de Génois, drisse de foc, ou hale haut hale bas, barbers de spi, in holler de foc,rentreurs de foc.
STOP!!
on hisse la grand voile, tu déroule le foc, ça devrait le faire!!!!aussi

Posté le 13/11/2014 20:03:44

le piano, reprend,ferme,ouvre les bloqueurs, organise les drisses dans le cockpit, range toutes ces "cordes" de toutes les couleurs, ouf!!!
c'est moins compliqué que ça a n'en l'air, mais c'est précis,sous les ordres de votre Skipper.

Posté le 13/11/2014 20:09:39

Bonjour,

Ce que vous dépeignez c'est un équipage de régate. En croisière, il en va fréquemment tout autrement. Il arrive aussi que l'on ne soit que deux à bord.
Puis, en traversée, même s'il y a cinq personnes à bord, on barre seul(e) le plus souvent, surtout la nuit, histoire que les autres dorment.
Non ?




Posté le 15/11/2014 14:51:31

la croisière, seul ou à 10 les postes sont équivalent.
Si vous intervenez à l'avant, au pied de mat, au piano(les drisses ou cordes qui permettent de garder les voiles en place), ou dans le cockpit,vous occupez un de ces postes.
La nuit pour un skipper professionnel, on apprend aux co-navigateur, à naviguer avec les étoiles, le son de la mer sur la coque de son voilier,
les sensations que l'on ressent dans l'obscurité à la barre, ou le réglage des voiles en fonction de ses sens, mais surtout de l'utilisation des instruments du bord.
La nuit la veille est obligatoire pour éviter les risques de collisions.
La nuit le skipper met en place des tours de quart pour que chacun puisse participer à la manœuvre,puis se reposer, mais pas le skipper!
.

Posté le 16/11/2014 21:05:06

Merci pour la leçon, mais étonnée d'apprendre que vous ne dormez jamais.
Quelle santé !

Posté le 16/11/2014 21:22:19

merci pour vos remarques pertinentes concernant ma santé, mais la nuit en voilier la veille est obligatoire en traversée pour la corse , seul ou avec des équipages débutants, avec de l'entrainement vous dormez à l'arrivée du voilier.

Si vous êtes une navigatrice expérimentée, merci de contribuer à expliquer pour les débutants en navigation votre méthode d’apprentissage de la navigation en croisière.

Posté le 17/11/2014 09:03:35

Chère Karine, mes critères de sélection d'un équipage à mon bord, sont plus tournés vers un état d'esprit à progresser dans l'apprentissage de la mer,le vent et la marine à voile.
Une boite de sardine, une tomate, un fruit, partagés avec des navigateurs sont de vrais bonheurs, simple!
C'est frugale mais sincère.
Nos petits voiliers du club de carqueiranne ne pourront jamais avoir le confort d'un 14 mètres comme les photos des first 47,7 de vos skippers, mais ils sont comme la boite de sardine, de vrais bonheurs simple et difficile pour l'apprentissage de la voile.
J'ai navigué plus de 40 années sur de petits voiliers sans confort en croisière, avant de naviguer sur mon voilier de 39 pieds tout confort, et je sais ce que c'est que d'en prendre plein la gueule en navigation, et de dégueuler ses tripes!
bonnes navigations futurs

Posté le 17/11/2014 09:17:55

Bonjour à toutes, tous,

Laurent : il m'est arrivée, lors d'une traversée en Corse depuis Marseille, de ne pas dormir du tout.. cela ne me dérangeait pas plus que ça et le côté positif, je dirai, c'est d'être au milieu de nulle part et de jouir de tous ces instants " solitaires" et ce, en observant toutes ces beautés marines.

Donc partie de Marseille à 13h, vent arrière toute la traversée y compris de nuit (avec la pluie pour témoin), et arrivée à Ajaccio à 6h du matin.

J'ai dormi donc à l'arrivée... c'était trop bien...
C'est sûr qu'il faut être en bonne condition physique et ne pas avoir l'habitude de dormir 10h par nuit, en temps normal.

Je ne regrette rien .. quelle belle aventure.

Bonnes NavS à tous.

Posté le 17/11/2014 09:33:56

A lire ce post, si j'étais débutant, je me sauverais en courant.
M'est d'avis que les choses, si elles doivent être rigoureuses, ne doivent pas être déroulées d'une traite et avec un plan aussi austère.
Personnellement, sur un voilier, on a souvent le temps. Un bon skipper anticipe, explique au fur et à mesure et les équipiers prennent alors instinctivement la mesure de l'importance de ce qu'ils ont à faire et de la responsabilité qui leur incombe.
Le B A BA au port pour les manœuvres principales et d'abord pour quitter le quai et ensuite, tout tranquillement, on déroule les événements...
On est au moteur, tranquillement la grand voile, un à la drisse, un à l'écoute, on montre d'où vient le vent, l'importance du bout au vent, le barreur place le bateau, tout tranquillement, cool, cool.
Car j'imagine bien que l'on ne part pas avec des débutants en mettant le nez dehors par mer formée et grand frais. Et si le temps est au beau, au calme, on a d'autant plus le temps d'expliquer.
Va pour la rigueur mais pas trop de vocabulaire d'un coup !!!
Cordialement

Posté le 17/11/2014 18:51:15

Bonsoir,
Plutôt d'accord avec Philippe les postes de Laurent font peur et je ne suis pas totalement débutante, j'ai un niveau disons "intermédiaire". Puis Laurent semble un peu militaire...
Moi, je suis pacifiste et je navigue souvent grâce à VAM avec des chefs de bord non professionnels mais néanmoins parfaitement expérimentés. Et puis il s'agit de balades ou de croisières conviviales.
D'ailleurs les sardines en boites j'évite, je préfère cuisiner à bord.
Mes menus fétiches : poulet au citron, boeuf à la polynésienne, oeufs brouillés/ratatouille, anchoïade, moules marinière, poisson frais si on a bien pêché...
Je crois que je vais ouvrir un forum "cuisine en navigation".
A bientôt

Posté le 17/11/2014 20:30:06

Complétement d'accord avec Karine. Un équipage en régate n'a rien à voir avec celui d'une croisière. Et les attentes sont totalement différentes! Nous avons eu plusieurs fois des débutants, en croisière et il n'y a eu aucune difficulté, bien au contraire.

Posté le 17/11/2014 23:41:17

Bien!! enfin des réactions, toutes vos remarques sont positives, pour faire comprendre aux co-navigateurs les façon de chacun de naviguer.
Pour philippe "Un bon skipper anticipe, explique au fur et à mesure et les équipiers prennent alors instinctivement la mesure de l'importance de ce qu'ils ont à faire et de la responsabilité qui leur incombe."
Donc les équipiers agissent instinctivement, avec l'aide du skipper.
Le skipper tombe à l'eau, est assommé par un coup de bôme,a le mal de mer!!!!!
instinctivement que fait l'équipier a ton bord
Je suis d’accord sur l'anticipation:
PRENDRE LA MÉTÉO MARINE AVANT DE S'EMBARQUER!!! bonnes prévisions à trois jours, si BMS sur zone(bulletin météo spécial, canal 63 en Méd, ou devant les capitainerie, ou internet) pas de départ.
La croisière c'est bien plus dur que la régate, et si vous voulez éviter de gros pépins!!,restez cool, très cool,mais si vous êtes responsable et skipper chef de bord, soyer rigoureux dans votre préparation.
Jean pierre je crois que l'on ne navigue pas sur la même mer!!
Avec de l'expérience, beaucoup d'expérience, j'ai pris des coup de "Trafalgar" cette année encore et les difficultés sont à venir pour toi et ton équipage.(je vous raconterez un mouillage en corse de fou!!!!!!)
merci de vos réactions

Posté le 18/11/2014 08:10:53

En croisière dép

Posté le 18/11/2014 11:20:18

En croisière départ du quai:
je ne parle pas au skipper barreur,sur le pas de l'hélice,l'inertie, la prise au vent de nos voilier avec nos mât, le couple du moteur, l'incidence du courant créé p

Posté le 18/11/2014 11:22:36

équipiers co-navigateur, ayant débranché la prise électrique du quai, les amarres à larguer!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sécurité manœuvres , NE JAMAIS REPOUSSER UN AUTRE BATEAU AVEC LES PIEDS OU LES MAINS, LORS DE MANŒUVRES LIMITE COLLISION!
prenez un par-battage dans les mains pour le glisser la ou ça risque de taper.
ça c'est croisière et régate!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ou laissez taper les bateaux, vos réflexes de mettre les mains ou les pieds à oublier, mais votre skipper sera prévoyant pour vous éviter des blessures.

Posté le 18/11/2014 11:30:42

hello sujet qui me passionne...
mon expérience personnelle m'a amené à voir les choses de façon beaucoup plus soft.
avant d'embarqué des équipiers qu'il soit débutant ou non il est important de présenter ce qu'il va se passé oui c'est sur, mais tenter d'expliqué le rôle des équipier à bord sur le fonctionnement du voilier est peine perdu.
il faut commencer par le début et le début c'est la mer, systématiquement quand les nouveaux équipier ont pris leur marque à bord et juste avant de lâcher les amarres nous allons faire un tour de digue histoire de regarder la mer, qu'observe t'on? car le soucis d'un débutant n'est pas de bordé une voile mais tout simplement d’apprivoiser les éléments.
ensuite nous entrons dans une phase d'observation du voilier en fonctionnement dans son univers.
he oui cela veux dire aussi que les équipier débutant ne participe pas à la manœuvre. il est vrai que je navigues aussi beaucoup en solitaire donc je n’aie pas besoin d'aide.
la première manœuvre de mes équipier sera de prendre leur marques sur le voilier qui vogue, se déplacer, prendre conscience que nous sommes en mer.
il m'est souvent arrivé de donner une seule consigne, un peut dure quand même mais qui à l'avantage de mettre tout le monde d'accord d'entrée
"si tu tombes t'es mort!!!"
ensuite viens le moment de comprendre ce qui se passe, comment on avance, pourquoi le voilier ne peut pas se retourné etc....
une fois cette phase d'observation bien entamé nous allons parler participation à la manœuvre...
tout cela implique déjà que le skipper à une maitrise de son bateau et de son projet de nav.
quand les équipier ont déjà un peut de bagage c'est la même procédure mais en accéléré.
au fur et à mesure des jour qui passe les équipier prennent de l'assurance et participent de plus en plus au fonctionnement.
voila pour un petit aperçu de mon état d'esprit de skipper quand j'embarque.
bye à plus fred

Posté le 19/11/2014 09:31:37

Fred, tu as anticipé ma réponse. Je te rejoins totalement.
Pour les régatiers, il faudra amener son équipage de débutants dans cetesprit , installer la confiance jusqu'à l'autonomie, c'est l'apprentissage en douceur qui permettra nombreuses récompenses pour le chef de bord. Mais avant de régater pour de vrai, il est prudent de s'entraîner.
Nicolas, propriétaire/skipper

Posté le 19/11/2014 19:40:22

Et oui, Nicolas, tu as raison : sans entrainement, pas la peine d'essayer de régater!

Posté le 20/11/2014 00:20:51

Bonnes réactions de tous, vous avez une réflexion sur votre apprentissage de la navigation à voile,c'est ça le plus important,plutôt que la méthode.
Pensez à l'expérience accumulé en navigation, pour avoir une pratique sereine.
Roger moniteur de voile bénévole de l'école de voile référence pour tous
les Glénans,
interviens souvent dans ce forum,ça pratique est intéressante,à voir sur son blog.
Avoir un exemplaire du guide des Glénans n'est pas un mauvais investissement.
Mon père en a eu un, moi je consulte régulièrement mon exemplaire actualisé !
Merci de ne pas opposer la pratique régate, avec la croisière, tout est bon dans les expériences de chacun, c'est comme le cochon!!!
L'expérience de la croisière c'est d’abord du côtier.
La suite après la sortie du port,l'équipier fait quoi?

Posté le 20/11/2014 10:30:39

La suite après la sortie du port mes équipiers débutants. Je leur interdit de consulter le cours des "GLENANS" parce que c'est pour moi c'est imbuvable et ça fout le mal de mers.
Je met mon voilier seul en marche, après j'installe les règles de sécurité, la position du bateau sur la carte puis la route (au besoin un p'tit cours ou révision), réglage des voiles, affinage etc...C'est plus facile de faire comprendre le fonctionnement d'un voilier en marche. Une fois tout fait, c'est la belle vie...

Posté le 20/11/2014 18:47:24

La suite après la sortie du port mes équipiers débutants. Je leur interdit de consulter le cours des "GLENANS" parce que c'est pour moi c'est imbuvable et ça fout le mal de mers.
Je met mon voilier seul en marche, après j'installe les règles de sécurité, la position du bateau sur la carte puis la route (au besoin un p'tit cours ou révision), réglage des voiles, affinage etc...C'est plus facile de faire comprendre le fonctionnement d'un voilier en marche. Une fois tout fait, c'est la belle vie...

Posté le 20/11/2014 18:47:27

La suite après la sortie du port mes équipiers débutants. Je leur interdit de consulter le cours des "GLENANS" parce que c'est pour moi c'est imbuvable et ça fout le mal de mers.
Je met mon voilier seul en marche, après j'installe les règles de sécurité, la position du bateau sur la carte puis la route (au besoin un p'tit cours ou révision), réglage des voiles, affinage etc...C'est plus facile de faire comprendre le fonctionnement d'un voilier en marche. Une fois tout fait, c'est la belle vie...

Posté le 20/11/2014 18:47:29

Le cours de Glénans n'est pas un bouquin pour apprendre la voile. C'est une référence pour approfondir ses connaissances.

L'autonomie est un niveau de pratique. Et seul l'apprentissage par la pratique vaut quelque chose. Le livre n'est là que comme support.
Certains s'en passent et c'est très bien, moi, je ne peux pas et j'en conseille la lecture, mais en fin de stage après avoir entamé la pratique sur le bateau.

Des sujets comme la navigation ne peuvent pas être vus complètement sur le bateau. On a tout simplement pas le temps et on a pas non plus toutes les situations. Seul la l'étude approfondie bien assis dans un fauteuil permet d'en maîtriser les subtilités. Pour ce sujet il n'y a pas que le livre des Glénans.

Ce livre traite de tellement de sujet qu'encore une fois il vaut vraiment le coup. Il n'est pas le seul.

Posté le 21/11/2014 12:13:56

Je vous rejoins Roger.effectivement ce n'est pas un livre fait pour apprendre la voile. C'est bien pour cela que je le déconseille aux débutants.

Posté le 22/11/2014 09:03:19

Pour les débutants actifs, qui souhaitent partager leurs expériences en navigations, c'est un manuel, un support ou le débutant peut si il le souhaite approfondir ces connaiss

Posté le 24/11/2014 10:50:56

approfondir ses connaissances théoriques, à la maison.
Le manuelle des Glénans est une référence dans la construction de son apprentissage de la voile.

Posté le 24/11/2014 10:53:24
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui