Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement

Forum

pourquoi savoir se mettre à la cape?

est ce qu'il est nécessaire de savoir se mettre à la cape?
petit temps je dois arrêter mon voilier, c'est le moment de tester la cape.
Au prés, je décide de virer de bord.
Attention paré à virer, je vire, mais au lieu de faire passer ma voile d'avant sur l'autre bord, je laisse le foc bordé "à contre",je choc en grand ma grand voile, et une foi le virement effectué, je pousse à fond ma barre, pour remettre mon voilier en équilibre pas tout à fait face au vent, car le foc à contre m'en empêche!.
Le voilier s'arrête, et commence à dériver, arrêté en équilibre de voile et de barre, celle ci toujours poussée à fond, poussssséééeeee!!!!!!!
A votre avis pourquoi savoir faire la cape?
merci de vos réponses...............................

Posté le 20/01/2015 08:56:3611384

En fait c'est plus simple expliqué ci-dessous, surtout pour les débutants!
Écoute de GV totalement choquée, génois à contre, barre franche sous le vent, si barre à roue au vent.
ça va tout seul, il y a aucun risque et ça ce fait en douceur comme toute manœuvre.
Sur ERROMANGO, nous mettons à la cape pour immobiliser le navire dans l'immédiat à l'arrêt et permettre d'analyser une situation grave ou pas dans le calme.
Mais le plus souvent utilisée pour verser le bon vin sans en mettre en dehors des verres ;-)
J'ai pas encore mis à la cape sous le gros temps. Je ne suis pas pressé d'y être!
Cordialement à tous.
Nicolas

Posté le 20/01/2015 12:49:19

En fait c'est plus simple expliqué ci-dessous, surtout pour les débutants!
Écoute de GV totalement choquée, génois à contre, barre franche sous le vent, si barre à roue au vent.
ça va tout seul, il y a aucun risque et ça ce fait en douceur comme toute manœuvre.
Sur ERROMANGO, nous mettons à la cape pour immobiliser le navire dans l'immédiat à l'arrêt et permettre d'analyser une situation grave ou pas dans le calme.
Mais le plus souvent utilisée pour verser le bon vin sans en mettre en dehors des verres ;-)
J'ai pas encore mis à la cape sous le gros temps. Je ne suis pas pressé d'y être!
Cordialement à tous.
Nicolas

Posté le 20/01/2015 12:49:19

Bonjour à tous,

C'est une manoeuvre facile à apprendre pour les débutants.

Virer face au vent sans faire passer le génois, une fois le foc à contre, choquer la grand voile en grand et pousser lentement la barre "sous le vent".

En général c'est assez vite compris.

Je l'utilise pour plein d'occasions :

- pour déjeuner tous ensemble là où l'on est
- pour expliquer quelquechose à tous sans se soucier de la marche du navire
- pour faciliter l'utilisation des wc par mer formée
- pour arrêter le bateau et donner le temps au navigateur de refaire un point tranquillement
- pour récuper un objet tombé à l'eau en dérivant dessus (il y a mieux mais, pour des débutants c'est ce qu'il y a de plus simple, surtout en s'aidant du moteur pour réguler l'angle de dérive)

- etc...

Amitiés à tous,

Roger

Posté le 20/01/2015 15:00:56

c'est tout bon pour servir le bon vin à bord, déjeuner tranquille en mer
A la base c'est une méthode pour arrêter le voilier par fort vent et forte mer, si la situation l'impose et souffler un peu!!!
mais si vous avez un petit voilier léger, il vous faudra bien équilibrer votre voilure.
Sur un voilier à déplacement lourd, avec beaucoup d'inertie et de fardage ou prise au vent, les conditions de tenu à la cape seront plus ou moins "confortable".
Pour tout navigateur il est nécessaire de savoir le faire.
l'entrainement par conditions maniables est fortement recommandé.
Je viens de terminer une cession d'entrainement d'homme à la mer par des vents de force 6 à 7 sur voilier de 38pieds sans moteur, savoir se mettre à la cape est indispensable pour réaliser cet exercice délicat!!!
Navicalement Laurent

Posté le 20/01/2015 22:05:20

Et oui ! c'est une manœuvre simple et efficace a pratiquer sans modération...
Nous sommes tous d’accord.
Nicolas.

Posté le 21/01/2015 23:14:48

Et la cape sèche: travers au vent sans voile, barre amarrée sous le vent.
Dans le gros mauvais temps au large, la cap sèche est plus praticable pour atteindre la fin de nuit par exemple, quand le vent contraire est monté trés fort, ou sur avarie (pilote, voile...).
Ca permet de soufler, reste plus qu'a assurer la veille cargo.
Philippe

Posté le 24/01/2015 10:44:15

Philippe, tu peux expliquer comment tu arrives à équilibrer ton voilier à sec de toile en travers de la mer et du vent, barre amarrée sous le vent?
j'ai fait de la fuite à sec de toile , trois quart arrière par 50N de vent, mais pour sortir d'un coup de vent, c'est pas top.

Posté le 24/01/2015 18:28:37

Rien a équilibrer, si il y a suffisamment de vent, le bateau reste en travers du vent avec une gite et une dérive modérée. Avec la barre bloquée sous le vent, si le bateau passe au grand largue, il part en marche avant et lofe. si il passe au prés, le bateau recule et se remet travers. simple!
Ca permet de ne pas perdre trop de terrain lorsqu'on veut gagner au vent
La limite de la cap sèche est l'état de la mer. mais il faut vraiment des très grosse vagues escarpées pour mettre le bateau en danger, et dans ce cas, se remettre a la barre pour partir grand largue a sec de toile est surement plus sure si il y a de l'eau a courir.
Sur mon précédent bateau de 8 métres, ca fonctionnait parfaitement.
tu dois pouvoir faire un essai par 25nds de vent, mais ca risque d'étre inconfortable car le bateau ne gitera pas assez.
Bonne nav a tous!

Posté le 24/01/2015 20:31:14

ok, mais pas d'appuis des voiles, ça doit sacrément secouer!
navicalement

Posté le 25/01/2015 14:07:04

Pas du tout, un voilier juste avec le fardage du mat par 40 nds (ou +) de vent de travers gite assez pour ètre stabilisé, en dérivant lentement. c'est de toutes manières plus confortable que rester au près a naviguer.

Posté le 25/01/2015 18:16:57

Une recommandation importante, en cas de problème grave en mer, l’utilisation du moteur est fortement déconseillé!!!!!!!restez manœuvrant à la voile est essentiel. ou LA CAPE.
une écoute ou corde peuvent se prendre dans votre hélice, le moteur à la gite ne lubrifie pas toujours bien , vous risquez la panne et rajoutez du stress à une situation pas simple en cour!!!!
votre moteur manque de puissance pour remonter face au vent.
vive la voile,la pêche, les belles escales, les plages, chez nous les calanques et les joies de la mer.
Navicalement Laurent

Posté le 03/02/2015 20:56:02
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui