Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement

Forum

remerciements à l'équipe (+conseils aux skippers de VAM)

Bonjour à tous ceux qui me liront.
Je viens remercier toute l’équipe de VoguAvecMoi ainsi que les sacrées personnalités rencontrées grâce au site (je penses notamment à eric Bédue)

Grâce à l’aide du site je viens de boucler une première partie de mon grand tour des Caraïbes passant par l’ouest de cette mer et mon bateau m’attend pour quelques jours à La Havane.

Ayant toujours navigué en famille et en couple , le jour où le plus terrible coup du destin a brisé tout cela j’ai failli tout laisser tomber. Ce sont des amis qui m’ont conseillé de poursuivre me disant notamment de voir avec des sites comme vogavecmoi . J’étais franchement dubitatif… Hé bien je ne regrette pas un instant cette expérience extraordinaire.
Certes , naviguer avec des inconnus n’est pas forcément simple. Il peut y avoir un tel fossé entre les éducations reçues le savoir vivre des uns et des autres , bref beaucoup de diversités. Et en trois mois de navigations où se sont succédés plusieurs équipages j’ai vu de tout et vécu des situations de pur bonheur partagé en toute amitié avec de vrais marins et parfois des situations « étonnantes » pour ne pas dire « décalées »

Parmi mes plus belles aventures de marin partagé avec des équipiers vraiment au top:
- Un coup de baston vraiment terrible juste après le depart de Curaçao (vent à 40 noeuds mer cassante) mais visiblement c’est le « comité d’accueil habituel au large de la Colombie ». Là tout le monde a été top malgré les problèmes de santé des uns ou des autres (mal de mer , dent cassée , fatigue des vols d’avions..)
- La navigation dans les San Blas qui est un exercice fort difficile Même avec la seule cartographie (raster)qui soit exacte. Plaisanciers qui comptez aller par là oubliez de suite les cartes Navionics et CMAP elles sont totalement fausses et dangereuses. 

- La découverte d’un mouillage sauvage dans la mangrove panaméenne à mi parcours d’une longue route et où les nerfs ont été mis à rude épreuve quand le passage de l’eau de mer à l’eau boueuse a conduit le sondeur à indiquer 0.00 puis - -. Sous les yeux incrédules de l’équipage j’ai fait une levée de doute à l’ancienne en plongeant la gaffe pour mesurer la hauteur d’eau.
- La beauté sauvage de Providencia qui se mérite là aussi car l'arrivée est tres technique …
- La gestion d’une defection imprévue d’équipier et la venue d’une équipière membre de VAM , super sympa et très motivée qui l’a remplacé au pied levé.
- La gestion d’une route de collision pas banale avec un cargo en black out total (donc non manoeuvrant) et dérivant sur le tapis roulant du gulf stream qui par endroits atteint 7 noeuds
- La découverte des cayos totalement deserts du sud de Cuba où le mouillage est souvent juste derrière une barrière de corail sans rien d’autre et pour y arriver il faut connaitre la nav dans les coraux affleurants et non balisés. là encore CMAP et NAvionics = poubelle!! Pendant 15 jours nous n’avons vu aucun voilier et seulement une barque de pêcheurs .
- Le coup de baston brutal dans sa survenue (15 minutes pour s’établir) pris alors que nous passions sur une remontée de fond vertigineuse à Cabo San Antonio (les lignes de sondes passent d'un seul coup de 2000m à 20 mètres puis 3 mètres) .


Sans des équipiers de bonne trempe je n’aurai pas eu la chance de vivre toute cette aventure donc un grand merci a eux

Dernier point important en guise de recommandations pour les skippers recrutant des equipages.
Soyez TRES PRUDENTS sur la question des comportments addictifs dans certaines régions des Caraibes . L’alcoolisme chronique est une plaie à bord qui peut contribuer à une situation terrible (vécue) . Mais le plus terrible c’est aussi ces personnes qui consomment du chichon et autres trucs du même jus et sont persuadées de leur bon «droit ». Nous avons eu droit à une fouille en règle de tous les recoins du bateau par la brigade des douanes cubaines de Cienfuegos (Cuba) accompagnées d’un chien renifleur. Bien évidemment je ne suis pas du tout consommateur donc j’étais tranquille pour mon cas perso. Renseignements pris: si le chien avait détecté quoi que ce soit , c’était moi le skipper qui filait en cabane et aurai été pénalisé. Mais fort heureusement entre chaque changement d’équipage nous nettoyons le bateau à fond car je sais qu’ une personne au moins avait consommé de cette saloperie là à bord.

Pour info sur ce même registre: le bateau a été inspecté plusieurs fois en Colombie puis Cuba que ce soit au port ou en pleine mer par les gardes cotes qui recherchent les trafiquants de drogues ou bien les migrants clandestins. C’est donc un sujet vraiment sérieux que des les skippers et les équipiers responsables doivent aussi prendre en compte.

Posté le 25/04/2019 13:54:18616

Merci Jean Pierre pour tes remerciement, mais tu sais que tout le plaisir a été pour moi. Car être invité à bord de ton bateau sous ces latitudes fut un grand plaisir et une superbe découverte de l'outremer 51 et de son propriétaire.

Posté le 26/04/2019 15:23:32

bonsoir Jean Pierre joli témoignage mais tu pourrais au moins répondre aux demandes que les membres t'adressent.
cordialement

Posté le 26/04/2019 22:10:44

Bonsoir monsieur Franck M

Était ce vrailent approprié de passer par le forum
Pour dire ce genre de choses ? Et peut être y avait t’il une vraie raison pour que ce silence (‘-involontaire de ma part- Ait eu lieu.non ?

Deux raisons m’ont conduit à ne PAS communiquer :
- le première est tout simplement d'ordre technique car internet n’existe pzs où est d’un accès restreint ou erratique Aussi bien en Colombie que Panama et le pire étant Cuba.
Pour communiquer avec les familles de l’équipage nous sommes passés par des mails communs transmis le réseau satellite iridium

-la seconde est terriblement humaine: au cours de ce périple j’ai appris par hasard (connexion chez un ami expat ) le décès D’un de mes très proches... alors je ne sais pas pour vous qui peut être reste indifférent à ce genre de choses mais dans ces circonstances là perso je ne gère plus que l’indispensable , mon esprit étant ailleurs .
Voilà tout est dit

Posté le 27/04/2019 00:04:01

Toutes ces aventures me tentent bien, alors j'espère aller naviguer avec vous un de ces jours.
Belles aventures a vous.
Martine

Posté le 01/05/2019 22:34:55
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui