Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement

Forum

savoir renoncé a embarquer

Si vous devez embarquer, en cas d'une annonce de coup de vent à la météo ,vent de force 7 et plus.
Si votre skipper"responsable" vous annonce qu'il n'y a pas de problèmes, le voilier est fait pour affronter les tempêtes!
Le voilier oui, mais pas forcément l'équipage.
Sachez renoncé à embarquer, théoriquement un skipper responsable ne doit absolument pas vous faire sortir du port dans des conditions météo de vent fort.
Si vous êtes sur un voilier en mer dans un coup de vent fort,pas d'affolement pensez à votre sécurité, demandez à votre skipper les mesures à prendre pour mettre le voilier et son équipage à l’abri!!!!!!!
Si vous avez un rendez vous,c'est la mer et la météo qui nous dirigent.
Savoir renoncer à naviguer est un élément essentiel dans l'apprentissage de votre SENS MARIN.
Navicalement

Posté le 08/05/2015 22:45:092334

En méditerranée un force 7 de travers ou au portant par un vent de terre peut être tout à fait confortable et moins confortable par un vent de face, alors qu'un force 5 qui souffle depuis plusieurs jours venant du large lèvera des vagues très inconfortables. Le même vent de terre donnera une mer plate en côtier et lèvera au large de grosses vagues parfois dangereuses. Le comportement des différents voiliers est aussi différent. Cependant, et je suis bien d'accord avec vous dans tous les cas le skipper doit être rassurant, avoir anticipé les problèmes qui peuvent se présenter, ne pas se surestimer, ne pas surestimer son bateau, et veiller au bien-être et au confort de son équipage. Il doit pouvoir expliquer à son équipage ce que le bateau va rencontrer comme conditions prévisibles, combien de temps, quel est son "plan B".

Posté le 10/05/2015 20:20:40

Je n'aime pas trop lidee

Posté le 11/05/2015 09:24:18

L'idée d'un équipier demandant au skipper d'aller mettre son bateau en sécurité. A chacun son rôle ce qui n'empêche pas les échanges d'idées.
A vous d'apprécier l'expérience et le savoir faire du skipper avant de partir en mer. Analyser la situation météo avant de partir oui bien sûr mais aussi bien connaître ses équipiers!
Si vous avez peur allez en école de voile ou faites appel à des pros.... A

Posté le 11/05/2015 09:35:36

Posté le 11/05/2015 10:44:08

La météo en méditerranée précise si un vent est annoncé a force7 les rafales peuvent être supérieur en force de 40%.
Pour la mer du vent ça commence a sérieusement bougé, il vaut mieux ne pas avoir d'ennui !...au près ça déménage.
Au portant risque fort de départ au lof ou a l'abattée par mer moyenne a former.
Avoir conscience pour un skipper des risques avec un équipage en formation fait partie du bon sens marin.
Fuiller les skippers (gros bras)

Posté le 11/05/2015 13:33:58

De nombreux éléments entrent en jeu:
-d'une part, le bateau. Un voilier bien préparé et entretenu de plus de 12 mètres est évidemment capable d'affronter un coup de vent. Mais ce n'est pas pour cela qu'on va aller se mettre dedans!
-d'autre part, l'équipage et sa motivation. Une croisière demande des conditions agréables, par contre des "voileux" expérimentés peuvent avoir envie de naviguer dans des conditions plus musclées. Les accidents arrivent souvent à cause de la fatigue, qui amène à prendre de mauvaises décisions.
-ensuite, comme il a été dit plus haut, ce n'est pas le vent qui pose problème, c'est l'état de la mer. Dans ma vie professionnelle, j'effectuais souvent le trajet Gruissan-Port Camargue sur des catamarans de croisière; la tramontane était parfaite pour cela, 25 nœuds de vent au grand largue, avec une mer plate, c'est le rêve!
Par ailleurs, je rappellerais juste que l'alizé souffle souvent dans les canaux entre les iles antillaises entre force 5 à 7, et qu'il est considéré comme un vent idéal (sauf au près)!

Posté le 13/05/2015 00:10:38

propriétaire d'un gibsea126 je suis tout afait d'accord avec Laurent,pierre et thierry

Posté le 15/05/2015 00:14:28

propriétaire d un brin de folie si on vous annonce force 7 pensez que vous allez avoir des rafales supérieures de plus si vous embarquez des équipier expérimente ou pas de toute façon inconnu par sécurité on reste au port le risque il faut pas le prendre surtout en méditerranéenne la vie est trop belle pour aller prendre des risque. PAPI PRUDENT

Posté le 17/05/2015 09:29:25

Une navigation corsée des le départ en Méditerranée prevoit toujours des risques en traversee continent-Corse ou l’inverse. Il est preferable d’attendre
une bonne couverture meteo. Quel que soit l’équipage!
j’ai toujours assurer aux enfants les meilleures conditions, afin de garder
le bon moral de l’aventure.

Posté le 30/05/2015 12:34:23

Nous remercions Nicolas à Arzal qui a toujours privilégié la sécurité. Même si j'étais déçue de ne pas pouvoir aller à Belle Ile, je suis convaincue qu'il a fait le meilleur choix.

Posté le 30/05/2015 14:30:20

... la chance ... de naviguer avec un skipper qui privilégie la sécurité !!! parce que, moi, pauvre novice que je suis, me suis retrouvée sur un bateau qui prenait l'eau !!! et avec un skipper qui a su prendre des risques inutiles et inconsidérés ... comme si j'étais une "vraie équipière chevronnée" ...lol ... je ne suis qu'une modeste apprentie ... !!!! Bref, c'est le "propriétaire d'un gibsea126" dans ce forum, faites attention avec qui vous embarquez ... sans vouloir donner de leçon à personne ... juste pour .... une au moins bonne ambiance à bord !!!

Posté le 30/05/2015 16:49:49

Merci Nathalie pour ton témoignage.
La sécurité à bord est l'alchimie de l’expérience de capitaine, de l'état du bateau, de la compétence de l'équipage et des conditions météo.
Pour revenir au sujet de Laurent, je crois nécessaire de ne pas embarquer si l'ensemble de ces conditions n'est pas réuni. Évidemment pour les "Novices" du mauvais temps, il faudra bien un jour chatouiller les vents forts sur une courte nav pour progresser ! car la sécurité c'est aussi la maîtrise du mauvais temps dans ses limites... Bon choix d'embarquement et bon vent à tous. Nicolas d'Arzal.

Posté le 02/06/2015 09:18:44

Nicolas on reviendra chatouiller les vents forts avec toi! bises à vous 4

Posté le 03/06/2015 17:12:49

Sujet très épineux... Je rejoins Nicolas et son alchimie. Mais pour un skipper, prendre la décision de ne pas partir sous la pression d'un équipier peut engendrer des mécontentements de la part des autres équipiers.
Moins d'accord avec Thierry à propos de la longueur du bateau. Le confort dépend juste de l'aptitude du bateau à passer les vagues. Un bateau court épousera plus facilement la houle courte... On se sent juste plus tranquille sur un grand que sur un petit....

Posté le 21/07/2015 20:05:40
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui