Se connecter :
Rester connecté
Mot de passe oublié ?
Vous souhaitez voir les profils, sauvegarder vos annonces préférées et même publier une annonce?
Obtenez en quelques minutes le statut gratuit d'observateur du club.
Déjà inscrit, connectez vous iciS'inscrire gratuitement

Forum

Témoignage d'une transatlantique à la voile grâce au site vogavecmoi

Bonjour,

Grace au site, j'ai eu l'occasion de réaliser un de mes rêves : faire une transatlantique.
Une expérience inoubliable tant au niveau de la navigation que de l'expérience humaine.
Nous avons fait 20 jours de navigation en partance de Saint Martin et en direction des Acores.
Nous avons utilisé très peu de moteur et beucoup de voile pour le plaisir de tous.
Nous avons eu une tempête à bord lorsque le vent ne soufflait plus. Un brin de panique : va-t-il nous rester à manger ? Effectivement on s'est un peu pris la tête jusqu'a ce que le vent revienne. Et bien que nous n'avions rien à faire, si ce n'est que de nous baigner à 4000m, en plein milieu de l'océan, cela ne nous a pas autant relaxé. Une fois le vent arrivée, c'est la gaieté qui est revenu sur nos visages.
Nous avons vogué, sans beaucoup d'eau (420 litres pour 4 personnes), cependant l'océan est une immense baignoire, certes salée, mais qu'est ce que c'est agréable.
Un petit oiseau noir venait nous voir tous les soir... A certains moments, les dauphins nous ouvraient l'océan.
Nous nous sentions un peu moins seuls, la nuit, en présence des étoiles et éclairée par la lune lorsqu'elle était au rendez-vous. Je passe les levers et couchers de soleil et de lune les uns plus beaux que les autres. Il y a également le plancton qui s'éclaire la nuit et la mer se transforme en mer étoilée. Lorsqu'au passage des dauphins, dans ses "étoiles de mer", celles-ci se mettent à scintiller, illuminant leur trajectoire. On comprend facilement pourquoi certains marins voyaient des sirènes dans la mer. Nous avons également rencontré, baleines, tortue, cachalot, poissons volants... et une rencontre avec la fragate ventouse de la marine nationale française...
Nous avons fait une petite escale aux Acores... tout le monde était bien content de pouvoir enfin marcher et prendre un peu de distance physique.
Lorsque nous sommes repartis, en direction de CHerbourg, le temps est devenu glacial, humide et mouillé. Cependant nous avons eu une petite tempête (beaufort force 7) qui ravivé et réchauffé nos esprits, corps et coeur. Nous sommes arrivé à 2 heures du matin à CHerbourg (en fait 4 heures, heure locale). Nous avons essayé de se trouver un bar pour une dernière bière... tout était fermé. Alors nous nous sommes partagé la dernière bouteille de vin du bateau.
Nous ne savons pas si nous nous reverrons, mais nous avons été content de partager cette expérience.
Merci pour ces annonces.
Ella

Posté le 18/08/2011 13:41:048345

Du 10 nov au 20 déc, livraison d'un Bén 54 de Vendée aux Iles Vierges. Après pépin de santé de mon premier équipier, j'ai trouvé sur ce site un remplaçant, le reste de l'équipe va suivre..!

Posté le 31/10/2011 19:06:40

Coucou,

Voici mon témoignage de traversée de l'atlantique :

traversée de l'atlantiqueNous avons embarqué quelques jours avant le départ qui a eu lieu le 5 décembre du Cap d'Agde. Apres 3 jours de cauchemars pour moi ou je n'ai rien vu d'autre que le plafond de ma cabine entre 2 cures de sommeil (j'ai un peu trop réagit aux médicaments), j'ai enfin pu redevenir maître de moi meme... pour s'areter le lendemain en escale technique a Gibraltar. La fixation du réservoir de fuel aimait autant que moi le mauvais temps. Du coup, ça nous a permis de faire les touristes sur le ''rocher'', qu'il ne m'était jamais venu àl'esprit de visiter. C'est avec joie que nous avons joué avec les seuls singes d'Europe en liberté.

Nous avons repris la mer une bonne semaine plus tard et je suis repassée par ma période d'adaptation, ça confirme que je suis une terrienne a 200%. Ça m'a valu quelques moqueries et un nouvel ami : Jack le seau. J'ai fait mon premier noël en mer et le capitaine nous a fait un diner avec foie gras pour fêter ça! On a enchainé avec un petit arrêt à Las Palmas pour faire les pleins (courses, fuel, eau...) et nous nous sommes lancés pour la grande bleue. Tout allait très bien jusqu'a la moitié du chemin, on a vu beaucoup de bébêtes : des dauphins dans la fluorescence du soir, des tortues, des cachalots, des méduses violettes, un nombre ıncalculable de poissons volants dont 7 suicidaires qui ont atterit sur notre pont.On a aussi appris a se déplacer sur un voilier avec plus d'aisance, wincher, hisser les voiles, et bien sûr tenu nos quarts les doigts dans le nez ou presque. 

Apres ça s'est compliqué... En 2 jours la plupart des voiles sont devenues inutilisables : l'enrouleur du génois s'est déboité, le geneaker s'est déchiré a cause de l'usure du soleil, la drisse du Spi cassait en moyenne toute les 24h et la derniere fois il a fini dans l'eau avec la merveilleuse idée de se coincer dans l'hélice, les vis du rail de la grand voile ont voulu prendre l'air et donc la bloquer pliée... Une sacrée poisse! Sans compter que l'Alizé (le vent) nous a laché plusieurs jours... Bref on a fini avec la trinquette et quand la houle s'est calmée notre skipper a pu débloquer l'hélice pour faire du moteur. On s'est lancé dans le recyclage du spi en hamacs pour passer le temps et le skipper a même créé une nouvelle voile avec l'autre moitié du spi, du coup on l'a nommé le spini. 

Finalement il nous aura fallu 42 j. entre le cap d'agde et Antigua avec les escales, un peu plus que ce qui était prévu mais de toute façon nous n'étions pas pressés et malgré mon mal de mer nous avons passé beaucoup de bon temps.

Sandrine

Posté le 21/01/2013 08:22:31

Bonjour Antoine,

Oui c'est vrai que j'avais promis un temoignage. Prise dans le voyage

je dois dire. Je m'y mets!

Que dire, je m'estime chanceuse d'avoir trouvé un convoyage pour une

transat sans expérience de voile dans le passée!  Cela a été pour moi une

entière découverte, passionnante. Decouvrir le catamaran,

l'interieur d'abord, puis l'exterieur. Les voiles, les bouts, drisses,

écoutes etc.., les noeuds, le vent, sa force et sa direction, barrer

(Merci Francois Capitaine pour tout ce que tu nous as transmis).

Ensuite est venue la decouverte du monde de la voile en cotôyant les

marins dans les ports, vaste monde constitué d'amoureux de la voile et

du voyage. De quoi rêver encore plus.

La transat en elle, même, la vie a bord, routinière et en même temps

imprévisible. Les rencontres humaines, tres fortes. Quatre personnes

qui ne se connaissent pas sur un même bateau pendant 1 mois et demi

dont environ dont 35 jours de navigation (escales à Lisbonne et aux

Iles Canaries). De belles personnes que l'on apprend petit a petit à

connaitre. De très beaux moments, d'autres moins drôles mais sommes

nous pas tous humains? Rencontres inoubliables et fortes amitiés à la clef.

J'en garde un excellent souvenir. Cette transat m'a permise de me

forger une expérience pour ensuite faire du "bateau stop" aux Antilles

et rejoindre le Vénézuela! Il faut croire que la voile est un virus

que l'on attrape. J'espère vivement faire une transat retour!

Merci à vogavecmoi qui permet tant de rencontres et de belles expériences!

Posté le 25/01/2013 13:46:11
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.
NonOui